L'étanchéité à l'air

L'ETANCHEITE A L'AIR

PRINCIPE


fuite-air.jpg

Le renouvellement d'air d'un bâtiment est un point capital, pour la santé et le confort des occupants, la maîtrise de la consommation d'énergie et la durabilité des matériaux.

Le principe d'un bâtiment performant est de maîtriser les entrées et sorties d'air par une ventilation volontaire de façon à assurer la qualité de l'air et limiter les pertes d'énergie. Cela  impose de réduire au maximum les fuites d'air parasites qui ont de nombreuses conséquences.

Conséquences des fuites d'air parasites :

  • Courants d'air source d'un inconfort
  • Pénétration des bruits extérieurs
  • Refroidissement de l'air ambiant - perte d'énergie
  • Perturbation de la ventilation - courants d'air contrariant les flux prévus dans la ventilation volontaire
  • Baisse importante du rendement des VMC double flux
  • Tâche d'humidité - les fuites entraînent des points froids où l'eau condense et où des moisissures peuvent apparaître
  • Dégradation des matériaux - la condensation se fait souvent dans les parois (donc invisible), elle entraine alors une dégradation des isolants voire des structures porteuses.

Ainsi, la bonne étanchéité à l'air d'un bâtiment, associée à une ventilation bien conçue, est un critère de qualité essentiel pour un bâtiment.

C'est pour cette raison que des tests d'infiltrométrie sont réalisés en cours et en fin de chantier. La nouvelle Réglementation Thermique (RT 2012) a d'ailleurs pris des mesures dans ce sens en définissant des valeurs seuil de perméabilité à l'air suivant les bâtiments et en imposant un test de contrôle en fin de chantier.

IDEES RECUES

La notion d'étanchéité à l'air effraie parfois, elle est souvent opposée à la "respiration" des bâtiments.

Il y a en fait amalgame entre 2  notions :

  • La ventilation ou renouvellement d'air qui est effectivement nécessaire. Elle n'est aucunement remise en cause,  par l'étanchéité d'un bâtiment, elle en est au contraire améliorée (voir ci-dessus)
  • Et la "respiration" (ou plutôt perspiration) des parois qui ne concerne pas un flux d'air mais un flux de vapeur d'eau, tout aussi important à maitriser pour la qualité et la durabilité d'un bâtiment.

 La constitution des parois de l'enveloppe d'un bâtiment doit permettre à la fois l'étanchéité à l'air et la perméabilité à la vapeur d'eau.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site